J'avais oublié l'existence conceptuelle de l'idée d'un vague souvenir enfoui dans mon subconscient auquel j'ai accès entre 2 pets de 3h12 et 4h44 du matin le dimanche soir avant le cauchemar de la reprise du taf du lundi de merde.

Et c'est trop bien, mais ça doit être has been. Y a les trucs du net du moment, je les connais même pas, j'ai pas le temps pour ça.

Mais le blog quoi. C'est tout pourri mais en même temps c'est de la nostalgie, celui-ci étant le deuxième, j'en ai passé du temps, le premier je l'ai créé en 2002. Putain, y a 13 ans... putain je vieillis, mais j'avais le temps d'écrire ça :

 

Culture pub IV

Un gosse court dans la nature. Une musique de fond, c'est du classique, c'est lent, touchant même.

Il s'arrête et chope une affreuse araignée dans un paquet de clopes qu'il a trouvé par terre, dans lequel il y avait un mégot presque fini.

Il en profite pour faire un bouquet avec des orties dissimulées à l'intérieur.

Il continue sa promenade et sort de sa besace une bouteille de vin presque finie, qu'il a récupéré dans le local à poubelles, juste avant de sortir. Il l'approche d'une guêpe et hop, l'enferme à l'intérieur. Il remet la bouteille dans sa besace.

Musique qu'on sent qui s'emballe, le gamin court, il arrive devant sa maison, le rythme ralenti... On aperçoit sa mère en train de jurer juste avant de cracher dans l'évier un truc verdâtre et marron...

Le gamin entre dans la maison et tend le bouquet qu'il a confectionné.

La maman, en apercevant l'araignée frappe le bouquet avec sa main droite et se frotte contre les orties planquées.

Sa main lui démange, elle attrape la base du bouquet avec ses dents et la guêpe entre en scène : réveillée par tant d'agitation, encore un peu anesthésiée par l'odeur du vin dans la bouteille, elle commence à exciter et réussit à se frayer un chemin dans la gueule de la moman...

La mère s'effondre de douleur, le fils en profite pour lui piquer les clés du cadenas qui sert à fermer le frigo, il sort du jambon et là, le volume de la musique baisse doucement...

Slogan : Jambon H****, les plaisirs simples...